Accueil
Accords
Conventions
Informations
Pratique
Calendrier
Contacts
Liens

 

S'inscrire aux infos Rapides

 

BIENVENUE SUR LE SITE DE

CFDT THALES SIMULATION

La première installation industrielle est faite par Ericsson (fabrication de centraux téléphoniques) en 1974 ; à la fin des années 70, LMT reprend une partie des surfaces pour l'activité simulation et l'usine est reprise intégralement par LMT en 1980.

Au 1er janvier 1981, la société simulateurs LMT est absorbée par THOMSON-CSF et Cergy devient un établissement de la société. 

En 1987, le plan de suppression de 2493 emplois à THOMSON-CSF entraîne le licenciement de 10% des effectifs de Cergy. 

En 1990, le rachat du concurrent britannique, Link Miles, permet à la DSI (la Division SImulateurs) «d'atteindre la taille critique indispensable pour lutter à armes égales face à nos grands concurrents» (source "Eclairages", août 1990)

Les changements vont se succéder ensuite : filialisation de DSI qui devient THOMSON TRAINING & SIMULATION puis THALES TRAINING & SIMULATION.

En 1998, la mobilisation des salariés fait échec au projet de transfert du site de Cergy.

1999 : réorganisation de TT&S SA : les avions civils sont transférés à Crawley, le développement de notre produit visuel n’est plus envisagé.

2000 : signature de l’accord cadre Thomson sur la réduction du temps de travail ; commandes de 2 simulateurs par Helisim.

2001 : signature de l’accord TT&S de réduction du temps de travail, approuvé par le personnel par référendum.

2002 : l’accord AVEC, signé par la CFDT et la CGT, permet à 30 salariés de partir en cessation anticipée d’activité (pré-retraite) ; commandes des simulateurs Tigre, des entraîneurs Fennec, Heliunion.

2003 : TT&S dégage des bénéfices suffisants pour qu’une prime de participation soit versée ; commandes des simulateurs Rafale, des entraîneurs Gazelle.

2004 : le montant de la réserve de participation est 3 fois plus élevé qu’en 2003 ; commandes de Tactis, du retrofit Agusta A129.

En 2005, voit le jour THALES SERVICES regroupant les activités simulation (ex-TTS) et l'activité informatique de THALES INFORMATION SYSTEMS et ses filiales, devenue établissement INFORMATIQUE & SERVICES

Entre 2006 et 2008,la Gestion Continue de l'Emploi se traduit par 30 mobilités internes, 132 départs (dont 21 MAD et 32 retraites) et 81 arrivées. Depuis 2009, le développement des simulateurs NH90 (Allemagne, Helisim, Rotorsim, Australie) la commande des simulateurs Arma-Suisse, Dauphin (Héliunion), EC135 SAF, différents retrofits (F1, ATL2, Transall) ont permis à l'activité de se maintenir.

Entre 2009 et 2012, de nouveaux développements ont eu lieu : Alphajet Cazaux, EC135 du Secours Aérien Français, Sukhoi SSJ 100, Dauphin N3 Héli-Union. 
2013 voit l'arrivée d'un nouveau pays parmi les clients : la Chine ! Début de l'activité au centre de formation A400M d'Orléans, lancement d'un centre d'entraînement en Norvège.  
A Albertville, un nouveau simulateur Reality H, le premier simulateur Full Flight pour l’AS350 en Europe, renforce les capacités du centre SAF à la mi-2014.

Fin 2014 voit le lancement d'une nouvelle "Training Academy" en Australie avec un simulateur Agusta Westland AW139 et commande de 3 simulateurs EC135 pour l'Australie. A ceci s'ajoutent les contrats du Tigre et du Rafale. Début 2016, TTS gagne la compétition du premier simulateur de l'Airbus Helicopters H160.

A chaque moment-clé de l’entreprise, les élus CFDT étaient toujours là, apportant les explications nécessaires, interpellant la direction quand c’était nécessaire, présents, efficaces, travaillant au sein d’une équipe expérimentée. Il ne suffit pas d’être présent lors des élections, il faut aussi et surtout un engagement sur la durée. Cet engagement, les candidats présentés par la CFDT l'ont pris devant les salariés, ils l'ont démontré.

Mise à jour 25/06/2016 : tract handisports sur la page Informations
  Mise à jour : 25/06/2016